Le changement

 

Apprivoiser de nouvelles pratiques et les changements qu’elles génèrent, ça demande du temps et de la patience. Il ne sert à rien de se bousculer ou de se dire que ça ne marche pas.

Bien sûr, les obstacles sont nombreux : paresse, agitation, manque de persévérance ou son opposé, l’effort excessif.

« Rappelez-vous la valeur de l’existence humaine et de chaque instant qui passe. Ne renoncez pas à la course avant même d’avoir franchi la ligne de départ. Prenez le temps de réaliser ce qui est le plus important au lieu de dilapider votre temps en activités mineures.

Nous sommes assis tranquillement, mais notre esprit fait le tour du monde. Relâchons un peu et reprenons nos sens en nous rappelant pourquoi nous sommes là et quel est le but de nos efforts. Puisque nous entreprenons cette pratique avec un esprit indiscipliné et chaotique ; nous ne pouvons raisonnablement pas espérer qu’il va se calmer sur-le-champ.

Réfléchissez à la valeur du temps qui passe. Il faut de la patience pour faire pousser une récolte – il ne sert à rien de tirer sur les plants pour les faire sortir plus vite ! »

Prenez soin de vous!

Matthieu Ricard. 2008. L’art de la méditation. Pocket Évolution, p. 73-75

Suivez et cliquez j'aime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 − quatre =