On juge, on juge, on juge

On juge, mais on n’a pas vécu la vie des autres. On peut en avoir eu vent … j’ai entendu dire … elle m’a dit que … il paraît que… mais l’entendre et le vivre, c’est deux. Avant de juger, de critiquer, de blâmer ou de diminuer une autre personne, attends … attends … attends.

Attends juste d’en savoir plus.

Et si la personne a le courage de vous confier une partie de sa vie, essayez l’empathie. Cette bonne action qui te catapulte dans les souliers de l’autre. Quand on le fait, des fois, on se dit que celle-ci s’en est mauzucement bien sortie et qu’elle mériterait plutôt … d’être applaudie.

Suivez et cliquez j'aime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un + vingt =