Ne cachez pas votre plus beau sourire, affichez-le!

Le sourire est puissant! Il est un baume, une lumière, un aimant. Lorsque je souris à quelqu’un, j’ai le sentiment d’illuminer sa journée. Presque automatiquement, j’ai un sourire en retour… mais pas toujours. Bien sûr, il y a des irréductibles, mais je ne m’y attarde pas. J’essaie de me concentrer sur ce qui me fait du bien et sourire me rend heureuse.

Des personnalités sont reconnues pour leur sourire. Pensez au sourire charmant de Julia Robert, au sourire charismatique de Barack Obama ou au rire communicatif de France Castel. Imaginez ces sourires dans votre esprit. Cette simple image apaise les maux, insuffle de l’espoir et vitalise votre humeur.

« Il y a toutes sortes de sourires, des sourires sarcastiques, artificiels ou diplomatiques. De nombreux sourires manquent de sincérité ; ils provoquent de la suspicion, voire de la peur, n’est-ce pas? Mais un sourire sincère dégage une impression de fraîcheur qui, d’après moi, est le propre des êtres humains. Si nous voulons voir apparaître de tels sourires, c’est à nous d’en créer les causes. » (Dalaï-Lama. 2004 : 92).

Le sourire et la joie

« La joie peut-être à l’origine du sourire,
mais parfois, c’est le sourire qui est, à l’origine de la joie »,
Thich Nhat Hanh, moine bouddhiste.

Pour France Castel, rire et sourire, sont un médicament, un moyen de dédramatiser et de s’exprimer. C’est ce qui l’a aidé à ne pas tomber en dépression (Castel. 2016, 153-154).

Les pleurs attirent notre attention car ils font jaillir un élan d’empathique envers l’autre, tandis que le sourire lui, va retenir notre attention. Nous avons le désir tout naturel de vouloir passer du temps avec une personne souriante et bienveillante. Avec elle, nous devenons optimiste, détendu, vivant et spontané.

« J’ai énormément de reconnaissance pour ma capacité de rire. Je ne juge pas mon rire, je le laisse vivre […] Je ne boude pas mon plaisir […] C’est sûr que mon rire n’est pas toujours très élégant. Je m’en fous » (Castel 2016, 155).

Le sourire et la bienveillance

«Un sourire coûte moins cher que l’électricité,
mais donne autant de lumière»
L’Abbé Pierre.

Le sourire montre que l’on porte attention à l’autre, que nous sommes ouvert et bienveillant envers autrui. « Nous sous-estimons souvent le pouvoir d’un contact, d’un sourire, d’un mot gentil, d’une oreille attentive, d’un compliment sincère ou de la moindre attention ; ils ont tous le pouvoir de changer une vie »
(Leo Buscaglia).

Suggestion : La prochaine fois que vous parlerez à votre installateur de clôture, au livreur de meubles, à la caissière du supermarché, à la préposé qui s’occupe de votre parent âgé : SOURIEZ, COMPLIMENTEZ et SOULIGNEZ ses efforts.
N’oubliez pas, cette personne est un être humain et si nous désirons que les gens pleins de bonne volonté continuent de rendre des services pleins de bonté, nous avons le devoir de le souligner.

Le sourire est un déclencheur de bonheur.

« Un sourire sincère offert à quelqu’un peut entraîner, par réaction en chaîne, des centaines de sourires dans une journée! Sans parler de ses bienfaits sur le cerveau et sur le corps! […] Le sourire vous permet non seulement d’être plus aimée des gens, d’être plus heureuse, mais aussi de vivre plus longtemps et en meilleure santé! Sans parler du fait que vous êtes tellement plus belle quand vous souriez…]» (Giordano. 2017, 129).

Le sourire qui guérit

Le sourire génère des endorphines (hormone du plaisir), diminue le taux de cortisol (hormone du stress) et rend ainsi plus heureux et optimiste. France Castel en parle : «  La fin de l’émission Pour le plaisir, au printemps 2015, après huit ans, a été difficile à encaisser. Un vrai choc : celui de ne plus travailler tous les jours, de ne plus rire tout le temps avec Michel Barrette. La science l’a prouvé, le rire stimule la production d’endorphines. Eh bien, ces damnées hormones me sont très salutaires » (2016, 84).

Sourire attaqué … recadrez et dédramatisez!

Quand vous rencontrez un bougon, un déplaisant, un conducteur stressé, peu importe, ne perdez pas votre sourire, même si vous devez le forcer pour un instant. Si vous vous mettez en rogne contre cet inconnu … réalisez que ce n’est pas lui qui en souffrira, mais bien vous et vos proches qui eux, ne vous ont rien fait.

Bien sûr, c’est humain, mais essayez le plus souvent de ne pas vous laissez atteindre. RECADREZ! Marshall Rosenberg conseillait, lorsque nous avons affaire à une personne qui a des problèmes de communication, de s’imaginer soi-même avec une casquette à tête de girafe. Déjà, on est ailleurs! Cette petite girafe agit comme une traductrice en communication non-violente car elle sait comment interpréter et dédramatiser avec un sourire une situation difficile. Dans la situation d’agression en voiture par exemple, la girafe me dira : « Ce gars a vraiment eu une journée de merde! Il gère vraiment mal ses frustrations. Il souffre et redirige son mal-être ailleurs. Je ne peux rien y faire. Ce n’est pas moi le problème. Je ne le prends pas personnel. C’est un mécanisme de défense. Il n’est pas heureux pour l’instant et il s’en prend aux autres. Ce n’est absolument pas ma faute. C’est lui qui est malheureux, pas moi. Mais OUF! Ça va être beau chez lui en arrivant! Sa blonde va sûrement l’assommer à coups de 2 X 4 s’il ne change pas d’attitude. Il va finir sur le divan! ». Bref, un peu de recadrage et d’humour, sans diminuer l’autre, ça aide, ça apaise!

Sourire intérieur

« L’étape suivante, c’est d’apprendre à faire vivre votre sourire intérieur. […] C’est un sourire tourné vers soi-même, un sourire qui apporte la fameuse paix intérieure. Une quête pour les Occidentaux en mal de spiritualité … » (Biordano. 2017, 130. En effet, nous, Nord-Américains, passons beaucoup de temps au travail, à faire du sport, à bien s’alimenter, etc. mais très peu de temps à construire et préserver notre bien-être mental. Cela se constate de plus en plus par les statistiques sur le mal-être (augmentation de la détresse psychologie, de l’anxiété, le sentiment de vide, de dépression, etc.).

Le fait que la spiritualité ne soit pas très valorisée, additionné aux préjugés qui gravitent autour du bien-être psychologique, cela fait en sorte que nous sommes malheureusement en perte de bonheur. J’ai souvent entendu : la méditation c’est quétaine, le yoga j’haïs ça, les retraites spirituelles c’est pour les sensibles ou les artistes, la créativité c’est pour les bébés, les huiles essentielles c’est pour les granos, la dépression c’est faible, etc. Pourtant, les nombreux bienfaits de ces activités sont reconnus. Pourquoi les attaquer? Question de mentalité, mais cela va changer.

Sourire même quand ça ne va pas

À l’âge adulte, les responsabilités, le rythme de vie accéléré, les listes de tâches, les exigences toujours plus élevées, le désir de perfection sont tous des agents destructeurs de sourire. Toutefois, « une équipe de psychologues de l’Université du Kansas aux États-Unis ont effectivement démontré que se forcer à sourire dans des moments de stress pouvait réduire [ la tension ] » (Au féminin. 2014 : En ligne).  Le sourire ne vous fait pas oublier vos problèmes, mais il met un baume sur la plaie et aide à relativiser.


N’oubliez pas!

Le sourire est l’arc-en-ciel du visage
Jean Louis Auguste Commerson

 

Alors, SOURIEZ!

BIBLIOGRAPHIE

Au féminin. 2014. « Les bienfaits d’un simple sourire ». En ligne. https://www.aufeminin.com/news-societe/les-bienfaits-insoupconnes-d-un-simple-sourire-apres-avoir-lu-ca-vous-allez-avoir-la-banane-c-est-sur-s349576.html. Consulté le 11 septembre 2018.

Ben Shahar, Ben. 2017. «Conversations avec mon coiffeur». Éditions édito,136 p.

Castel, France. 2016. « Ici et maintenant ». Les Éditions La Presse, 208 p.

Dalaï-Lama. 2004. « Le pouvoir de la bonté » Les petites collectors marabout, 270 p.

Giordano, Raphaëlle. 2017. « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une ». Éditions Édito, 264 p.

Ima. 2016. « Merci la vie # liberté # gratitude #amour # joie # pardon ». Éditions Edilo, 191 p.

 

Suivez et cliquez j'aime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt + huit =