Pas de précipitation

« Peu importe que le chemin soit long, il ne sert à rien de se fixer une date limite, l’essentiel étant de savoir que l’on va dans la bonne direction.

Chaque pas, chaque étape, apporte son lot de satisfaction et contribue à l’épanouissement intérieur.

Ce qui compte, ce n’est pas de faire de temps à autre quelques expériences éphémères, mais de voir, au bout de plusieurs mois ou de plusieurs années de pratique, que l’on a changé de façon durable et profonde ».

Matthieu Ricard, L’art de la méditation, p. 44.

Suivez et cliquez j'aime

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 + onze =