Le bonheur en amour

« L’ensemble de nos relations compte pour beaucoup, mais le sentiment amoureux règne en maître. Rien ou presque ne prédispose autant au bonheur qu’une relation d’égal à égal, enrichissante, intime, avec son meilleur ami tout au long de la vie en étant aimé pour ce que l’on est vraiment.

Si l’on veut cultiver une authentique intimité, il faut éprouver le désir d’être CONNU (se dévoiler progressivement – ses désirs, ses craintes, ses fantasmes, ses rêves … et ce, même si ceux-ci ne vous montrent pas sous votre meilleur jour) au lieu de chercher à être RECONNU (quêter l’approbation, les félicitations de l’autre).

Être aimé sans condition crée un espace virtuel de sécurité et de confiance où l’on se sent poussé à rechercher les choses signifiantes et plaisantes pour nous. On y éprouve la liberté de s’adonner à ses passions indépendamment de toute notion de prestige ou de réussite. Si un être m’aime sincèrement, il ou elle voudra plus que tout que j’exprime mon soi central, et y puiser les qualités qui font de moi ce que je suis vraiment… et vice versa.

Attention au sacrifice en amour, il n’est pas synonyme de vertu. La personne qui se sacrifie en amour en finira par en vouloir à l’autre de la priver de sens et de plaisir. Bien sûr, une relation nécessite des compromis. Toutefois, plus la relation est avantageuse pour les deux parties, plus elle a de chances de s’épanouir. Pour être satisfait de son couple, il faut avoir la sensation que la transaction est équitable. »

D’où vient l’image qu’il n’existerait qu’UNE personne, une âme soeur, LE BON partenaire? Le principal coupable serait le grand écran.
« Le problème, c’est que les films s’achèvent quand l’amour commence. Le plus grand défi à relever est justement le vivre heureux jusqu’à la fin de ses jours. En croyant à tort que du moment qu’on a trouvé l’amour on est assuré de vivre dans la béatitude éternelle, on néglige le voyage – le quotidien, les événements qui transforment la relation. »

À méditer

Tal Ben-Shahar, 2008. L’apprentissage du bonheur. Pocket evolution, 173-188.

Suivez et cliquez j'aime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × 1 =