Prendre activement part à son bonheur

Tous les êtres humains aspireraient inconsciemment à être heureux, mais tous ne poursuivent pas le bonheur de manière consciente et active. Comment aspirons-nous à être heureuse tout en faisant le contraire? Voici quelques pistes :
1 – En ne mettant pas en oeuvre les moyens pour accéder à notre bonheur. (exemple : j’aimerais devenir entrepreneure, mais je ne pose aucun geste pour y arriver).

2 – En ne s’arrêtant pas pour se poser explicitement la question “Qu’est-ce qui me rend heureuse?” et faire de son bonheur une priorité de vie. Le bonheur exige de la volonté, de l’investissement de soi et du temps.

3 – En renonçant au bonheur avec rationalité (exemple : la vie c’est comme ça, on doit se sacrifier, on doit travailler même si on n’aime pas sa profession, c’est comme ça, je n’y peux rien, tout le monde est dans le même bateau, etc.).

4 – En ne maitrisant et en ne hiérarchisant pas nos plaisirs.

5 – En s’absorbant dans une quête incessante et perpétuellement insatisfaisante de plaisirs immédiats.

6- En ne faisant aucun travail sur soi pour progresser.

7 – En « cherchant le bonheur uniquement à travers l’intensité du plaisir sensible » (les sensations extrêmes et éphémères comme le sport intense, la drogue, le sexe ou l’alcool).

8 – En « fuyant les moments d’inactivité qui nous ramènent à nous-mêmes, pour nous oublier dans une hyperactivité permanente, comblant de manière factice le vide de notre vie intérieure ».

9 – Le bonheur nous semble « si capricieux, si aléatoire qu’il paraît vain de s’épuiser à le rechercher ».

Arrêtons-nous un instant pour se poser la question : Est-ce qu’il m’arrive de fuir le bonheur? Est-ce que je me retrouve dans l’une des 9 situations décrites ci-haut?

Si oui, ce n’est pas grave, ne nous accusons surtout pas! Il s’agit simplement de commencer à en prendre conscience et ensuite, d’ouvrir une nouvelle porte, de prendre un chemin différent. Sans pression, ni jugement envers soi.

Inspiré du livre de Frédéric Lenoir, Du bonheur – un voyage philosophique, chapître 5 – Tout être humain souhaite-t-il être heureux. Éditions Fayard.

Suivez et cliquez j'aime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − huit =