Stress au travail : comment récupérer?

office-1548292_1920

La pression de la performance, de l’efficacité absolue et de la productivité est de plus en plus pressante dans nos vies professionnelles. Quand avez-vous récupéré totalement vos énergies suite à une semaine de travail? Quand avez-vous senti pour la dernière fois votre corps se regénérer et se réénergiser complètement? Si vous avez des enfants, tout comme moi, cela ajoute du stress au quotidien pour que la vie roule “normalement”. Les dernières recherches scientifiques en psychologie positive ont identifié 5 éléments fondamentaux (idéalement tous combinés) qui favorisent la récupération (Ohlin. 2018 : En ligne). Intéressant! Regardons cela de plus près, voulez-vous?

D’abord, le stress au travail … c’est quoi? C’est lorsque vous n’êtes pas capable de faire face à toutes les demandes qui vous sont adressées. Le stress vous consume et votre corps manifeste des symptômes physiques et psychologiques clairs : augmentation du rythme cardiaque, perte de mémoire, insomnie, irritabilité, perte d’appétit, tension, problème de concentration, etc.

1 – Le Détachement

Se déconnecter cognitivement de votre travail est essentiel à la récupération. Ainsi, si vous êtes coiffeuse ou esthéticienne, évitez de constamment dépanner toutes vos relations la fin de semaine en faisant une manucure le samedi pour vos belles-filles et en coiffant votre tante le dimanche. Sinon, à force d’avoir l’impression de constamment travailler, il se pourrait que vous vous surpreniez à ruminer des pensées négatives pendant vos temps libres. La récupération sera alors moins possible.

Faire des activités différentes est essentiel pour récupérer.  Pour se désengager des questions reliées au travail, des activités nécessitant toute votre attention sont encore plus bénéfique (pratiquer un sport d’équipe ou une activité artistique). Toutefois, il peut être tout de même pertinent de se détacher avec une activité moins exigeante (dormir, lire un livre ou aller à la plage).

2 – L’Autonomie

water-3211175_1920

Un peu en lien avec le premier point, il importe d’avoir ses propres activités de loisir. La recherche montre que l’indépendance et l’autodétermination sont des facteurs importants au bien-être.

Le nombre élevé d’activités et donc, le peu de temps libre qui en découle sont des éléments clés. Lorsqu’on se sent emprisonné par notre calendrier, on est dépendante de lui. Par exemple : tu cours pour porter tes enfants à leur sport du samedi matin. Ensuite, tu aides un ami qui est malpris en après-midi. Tu prends, de peine et de misère, 45 minutes pour t’entrainer et essoufflée, tu termines ta journée en étudiant tes cours du soir. Malgré que ces activités peuvent être volontaires, il se peut que tu ne sentes pas que tes batteries soient rechargées le soir venu. Ce qui est important à considérer, c’est si une activité est ressentie comme une obligation ou non. Tu peux aimer beaucoup tes amies, mais te sentir obligée d’accepter une invitation à souper alors que tu es fatiguée et que ton corps te crie de te reposer. Es-tu indépendante ou dépendante d’un horaire, d’obligations ou de contraintes?

Un élément important du bien-être c’est d’avoir le sentiment de liberté de choix et de disposer de ton temps en toute autonomie.

La gratitude est aussi essentielle à cultiver
car elle conduit à des émotions positives et au bien-être.

3 – La Maîtrise

person-1245959_1920

 –  Utilisez vos compétences pour surmonter un défi.  –

L’un des concepts les plus importants en psychologie positive est le «flow». C’est l’équilibre entre le nombre de défis et les compétences. Si vous avez trop de défis, cela engendre du stress. Si vous en avez trop peu, cela engendre de l’ennui. Le “flow” c’est d’être complètement absorbé par une tâche et d’en oublier le temps. Apprendre une nouvelle langue, développer une nouvelle compétence artistique (peinturer, chanter, jouer d’un instrument) ou pratiquer un nouveau sport.

Lorsque tu es réellement absorbée par une tâche,
et qu’ensuite, ton esprit revient à la “réalité”,
remarque combien tu es plus détendue…

4 – Le Sens

artist-2578454_1280

S’engager dans des activités qui fournissent un but dans la vie permet de réduire les émotions négatives, procure un sentiment de tranquillité, affirme la valeur de soi et facilite la croissance et le développement de soi.

5 – L’Affiliation

women-2143800_1920

La connexion avec les autres est un des éléments les plus importants. Passer ses passe-temps avec des amis encourage les émotions positives et favorise le bien-être. Se retirer des liens sociaux est un signe typique de dépression induite par le stress et l’aggrave en fait. Les amis peuvent être une bonne source de plaisir “léger”. Utiliser le jeu et retrouver l’enfant en toi comme glisser en criant et en dévalant une pente en chambre à air est très bénéfique. La recherche a démontré que le jeu augmente l’estime de soi, renforce la confiance dans la prise de décision et augmente l’ouverture aux nouvelles expériences.

Si vous sentez que vous manquez d’énergie pour sortir ou rencontrer des amis, détrompez-vous! Tandis qu’il faut faire un effort pour sortir de la maison (se détendre sur le divan à la maison peut être un outil de récupération efficace), souvenez-vous qu’être actif et communiquer avec les autres sont une grande source d’énergie et vous feront vous sentir mieux.

 

Ce n’est qu’en se déconnectant complètement du travail
que vous pourrez continuer de donner le meilleur de vous-même
et à prendre soin des autres.

 

BIBLIOGRAPHIE
Ohlin, Birgit. 2018. « Work recovery : 5 fundamental elements to recover from workplace stress ». En ligne. https://positivepsychologyprogram.com/work-recovery-fundamental-elements/. Consulté le 9 mars 2018.

 

 

Suivez et cliquez j'aime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 − 1 =