Stress et anxiété : vaincre le hamster selon Serge Marquis

hamster-wheel-1014047_1920

Personnellement, j’ai longtemps caché mon anxiété sous les traits de la fille dynamique, toujours sur une peanut et débordante d’énergie. Les gens me disaient : « Heille c’est l’fun, il n’y a jamais de problème avec toi. En plus, tu n’es jamais stressée… hein! Toi stressée ?!? …  Ça ne paraît pas en tout cas … ».

Ça ne paraît pas …

Ça toujours l’air bien plus le fun être quelqu’un d’autre! Pourquoi? Parce que quand on regarde les autres, on ne voit que la surface. On ne vit pas et on ne ressent pas leurs émotions, leurs tourments, leurs détresses ou leurs remises en question. Quel soulagement de ne pas être dans la tête de quelqu’un et de penser que la vie peut être douce pendant un instant!

Pourquoi le stress?

Il y a des millions d’années, notre cerveau était en éveil et émettait des réactions chimiques au moindre petit bruit pour assurer notre survie. Le cerveau met l’attention en priorité sur les menaces et tasse rapidement ce qui est “apaisant” pour se concentrer sur le danger. Aujourd’hui, « le cerveau ne fait plus la différence entre la perception de la menace à notre survie et la perception de la menace à notre égo » (Serge Marquis). Les pensées utiles (attaque d’un prédateur) et inutiles (souffrance et anxiété du type “est-ce que j’ai bien barré les portes avant de sortir) se côtoient au même titre.

Quelques données

« Au début des années 80, moins de 2% des prestations d’invalidité de longue durée dans les milieux de travail étaient associées à des troubles psychiques. (La Presse, 1997). En 1997, on approchait les 40%. Ces dernières années, on atteint les 60 à 70% » (Serge Marquis).

S’arrêter pour apprivoiser le stress

C’est impossible d’apprivoiser le stress si on ne s’accorde pas des temps d’arrêt (Serge Marquis). Réfléchir sur le plaisir et le sens, c’est vital pour prévenir des problèmes de santé physique (problème de peau, de digestion, etc.) et psychologique (anxiété, stress, dépression, saute d’humeur, irritabilité).

 

Nous voulons tout faire, tout savoir, tout être et tout cela, tout de suite… mais nous ne sommes pas des superhéros!

 

 

Le rapport au temps et aux autres est en train de changer. Les nouvelles technologies y sont pour quelque chose. C’est plus difficile de s’arrêter. Par exemple, quand j’envoyais une lettre par la poste, je laissais passer un délai de 10 jours pour donner le temps à la personne de recevoir le message et de me retourner une réponse. Aujourd’hui, quand j’envoie un courriel, le rapport au temps est comprimé et les exigences de réponse envers soi-même et envers l’autre sont augmentées (Serge Marquis). Réharmoniser mon rapport au temps et aux autres, c’est la clé.

Si je suis autant fatiguée, c’est que je me frappe à mon « humanitude », mes limites humaines (Serge Marquis). Je suis confrontée au temps : je ne peux pas tout faire. Nous devons poser nos limites. Internet et la télévision offrent une multitude d’informations plus intéressantes les unes que les autres. La technologie a donc décuplé les possibilités. Toutefois, notre corps non. Les limites à l’intérieur de nous sont les mêmes : nous avons toujours une tête, deux yeux, deux oreilles et deux jambes. On ne peut pas en faire plus qu’avant (Serge Marquis).

Ajouter cette phrase à notre répertoire : « C’est sûrement très intéressant, mais je n’ai pas le temps de tout faire ». On touche alors au contentement et donc, au repos. Pour être contenté, il faut achever quelque chose. Une chose à la fois. En plaçant son attention sur ce qu’on est en train de faire.

Profiter au maximum de notre vie

sunset-2525181_1920Quand tu es stressée, tu ne peux pas profiter de la vie. Pourtant, la vie vaut la peine d’être vécue. Avant, nos parents croyaient qu’il fallait gagner son ciel. On pouvait alors endurer bien des difficultés sur terre pour gagner son paradis. Aujourd’hui, les gens pensent de plus en plus que nous avons droit au bonheur sur terre.

Posez-vous la question : qu’est-ce qui vous permet d’affirmer que votre vie vaut la peine d’être vécue? Arrêtez-vous pour y penser.

Développer des moyens et des stratégies pour faire face

1 – L’ ATTENTION

katz-2821316_1920Placer son attention ailleurs que sur son stress pour reprendre le pouvoir de sa vie. L’attention ne peut pas être à deux places à la fois. Serge Marquis compare nos pensées qui défilent dans notre tête à un hamster qui court dans une roue.

Il donne l’exemple du vacancier, couché dans un hamac sur le bord de l’eau qui relaxe paisiblement. Tout à coup, son attention dévie et le “hamster” repart à courir : « je recommence à travailler dans 3 jours »… Malaise, stress et anxiété (Marquis. 2017 : En ligne).

« Pourquoi faut-il attendre d’avoir le nez sur le mur (décès, accident, etc.) pour que l’on finisse par comprendre que notre attention doit être fixée sur ce qui est réellement important » (Serge Marquis). Ce n’est pas d’être dans le déni. L’attention doit être sur le spectacle (le présent), le hamster, lui, doit être au repos.

Nous possédons tous cette faculté à s’entrainer à être meilleur. Ramener notre attention dans le présent, c’est de l’entrainement psychologique. On ne peut qu’apprivoiser notre hamster … on ne peut pas s’en débarrasser.

2 -RESPIRATION

girl-1733352_1920Tous les matins au réveil et le soir avant de se coucher, même si tu n’as pas le goût : débute un yoga et fais des exercices de respiration. Place ton attention sur ta respiration. L’objectif c’est que mon attention soit sur ma bedaine qui monte et qui descend. Compter jusqu’à 5 en inspirant et même chose en expirant. Pour fixer son attention sur autre chose que le hamster.

3 – ENTRAIDE ET RECONNAISSANCE MUTUELLE

life-862967_1920Malheureusement avec l ‘individualisme qui fait rage aujourd’hui, on oublie de demander de l’aide ou de s’apercevoir quand l’autre a besoin de nous. L’entraide fait diminuer le stress. L’entraide aide aussi à passer au-travers des changements que l’on vit.

4 – MISER SUR LES ACTIONS

Trouver les pistes d’actions possibles plutôt de d’écouter le hamster : pourquoi ça arrive juste à moi … Maintiens ton attention sur les pistes d’actions possibles plutôt que l’anxiété et le stress (le hamster).

5 – DONNER UN SENS À SA VIE

texture-2870745_1920Donner un sens à sa vie pour que la vie vaille la peine d’être vécue. Se poser la question : « Qu’est-ce qui vous intéresse dans la vie (pour sortir de l’ennui) »? Moi c’est d’aider mon prochain.

Je vous fais une prescription : « Faites ce que vous aimez » (Serge Marquis). Vous verrez, vous ressentirez un sentiment de vitalité que vous n’aviez peut-être pas senti depuis des mois. Reconnecter avec des intérêts, du sens dans la vie et renouer avec l’estime de soi.

Il doit y avoir une cohérence entre les valeurs que l’on porte et les gestes que l’on pose. L’être humain a aussi besoin de défis. C’est pas assis dans mon salon que je vais découvrir ça (Serge Marquis). Restez en contact avec votre potentiel. C’est dans le défi qu’on se découvre. Qu’est-ce qui vous intéresse? ….RIEN… On va trouver pour vous sortir du piège de l’ennui et de la détresse psychologique. Les gens pensent souvent à tort que les intérêts vont leur tomber dessus avant de se mettre en mouvement. L’intérêt apparaît pendant qu’on est en mouvement. C’est très important. Il y a un lien fondamental entre l’engagement et le bonheur (Serge Marquis).

En bref, je reprends mon pouvoir sur ma vie, je réharmonise mon rapport au temps et aux autres. Comment? En passant à l’action. Se rappeler qu’en laissant le hamster aller de la sorte, je me fais psychiquement et biologiquement mal. Souvenez-vous qu’« une grande partie de la souffrance humaine est inutile » (Serge Marquis). Lâchez prise!

Ai-je un problème en ce moment ou je me crée un problème?

Les enfants nous regardent et nous sommes leurs modèles. Trouvons de nouveaux moyens de combattre le stress sinon, les statistiques concernant les problèmes mentaux ne vont cesser d’augmenter.

BIBLIOGRAPHIE

Serge Marquis est médecin spécialiste en santé communautaire et a complété une maîtrise en médecine du travail au London School of Hygiene and Tropical Medicine à Londres. Depuis plus de trente ans, il s’intéresse à la santé des organisations. Il a développé un intérêt tout particulier pour le stress, l’épuisement professionnel et la détresse psychologique dans l’espace de travail. En ligne. http://www.tortue-marquis.com/biographie

Tout l’article est un résumé de sa conférence. Si vous désirez l’écouter en entier, voici le lien :

Suivez et cliquez j'aime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze + quinze =