Pour être plus serein : adoptez un style de vie hygge

men-2425121_1920

Malgré la température froide et les couleurs grises hivernales, les Danois sont le peuple nordique le plus heureux de la planète. « Le Danemark compte le plus de personnes profitant de la vie ou se sentant le plus calmes ou détendues »  (Enquête sociale européenne dans Wiking. 2017, 35). Plusieurs raisons l’expliquent (« la génétique, les relations, la santé, les revenus, l’emploi, une raison de vivre et un sentiment de liberté » Wiking. 2017, 274) mais leur style de vie, l‘hygge, est une de ces raisons importantes.

Qu’est-ce que l’hygge?

Les Danois utilisent le mot hygge allègrement comme verbe, nom ou adjectif et y ajoute toutes sortes de variantes pour qualifier une chose, un évènement ou un état d’esprit. Certains Québécois ont d’ailleurs cette faculté de varier l’usage des mots sacrés de l’église en les employant comme verbe, adjectif, nom … Enfin! Nul besoin de fournir d’exemples. Revenons à l’hygge. Le mot est utilisé partout : Un pantalon hyggebukser (confortable mais que l’on oserait jamais porter en public), un coin hyggekrog (un coin pour passer un moment hygge) ou passer un moment hyggestund (un moment de pur hygge) (Wiking. 2017, 42-43). Le hygge est en fait « l’antidote à l’hiver froid, aux jours de pluie et à l’épaisseur de l’obscurité » (Idem, 18). Le hygge est très ancré dans le langage comme dans les habitudes de vie.

L’hygge c’est :

  • « l’art de créer de l’intimité ;
  • un réconfort pour l’âme ;
  • c’est l’absence de contrariété ;
  • prendre plaisir à la présence d’objets apaisants ;
  • c’est être ensemble tranquillement avec les personnes que l’on aime et être à l’aise avec l’autre sans avoir à parler ;
  • c’est le sentiment d’être à sa place, d’être en sécurité, protégé et de pouvoir baisser la garde ;
  • c’est profiter d’un moment à soi en tête à tête avec une tasse de thé (Wiking. 2017, 6)
  • c’est d’offrir une pause à un adulte responsable et usé. C’est vivre des moments de bonheur grâce à des petits plaisirs, et savoir que tout va bien se passer (Idem, 131).
  • c’est prôner la modestie, la lenteur et l’humilité ;
  • c’est le rustique au lieu du neuf, le simple au lieu du raffiné et l’ambiance plutôt que l’excitation (Idem, 176);

L’hygge à la maison

autumn-2795086_1920

La maison serait le quartier général du hygge, un refuge, selon Mike Wiking, président de l’Institut de recherche sur le bonheur de Copenhague (Idem. 112). Tout est mis en place pour créer une ambiance rustique, chaleureuse et réconfortante : les bougies, les lampes, les objets en bois, le style vintage, les coussins, les couvertures, un coin lecture ou une boisson chaude à la main près d’une cheminée avec un feu qui crépite.

Pour profiter de cette ambiance, il faut vivre au moment présent  et pourquoi pas avec un brin de nostalgie. Cela peut être évoquée par des objets, par la nourriture ou des moments heureux simples. Par exemple, l’odeur de la soupe aux fèves rouges me rappelle ma grand-mère qui nous préparait à manger quand j’étais plus jeune ou quand je vois la bague de fiançailles qu’elle m’a transmise, je me rappelle que nous jouions aux pichenottes et que je venais de me faire clancher d’aplomb… Elle était euphorique car elle détestait perdre et on en riait souvent.

La nourriture et les plaisirs sucrés sont aussi très présents dans la vie des Danois. Un plat qui mijote sur le feu est très hygge.

La grande majorité des souvenirs heureux sont vécus entourés d’autres personnes (Idem, 50). Les relations sociales positives et chaleureuses sont primordiales pour les Danois. Dans un groupe idéalement restreint (pas trop de convives à la fois), le principe d’égalité s’impose. Par exemple, l’hôte n’est pas le seul à préparer le repas, tout le monde participe. Les corvées seront partagées. De plus, une personne ne doit pas prendre toute la place dans les conversations, ni afficher sa supériorité (matérielle, réussite, etc.) car cela est très mal vu. « Les relations sociales doivent permettre de vivre des choses ensemble, de se sentir compris, de partager des pensées et sentiments et de donner et recevoir du soutien » (Idem, 62). La compétition est à proscrire. « Nous vous aimons déjà, pas besoin d’étaler vos exploits », se disent-ils (Idem, 47). Aussi, pas de discussion politique ni de drame. Les sujets qui peuvent alourdir l’ambiance, donc anti-hygge, sont à éviter. La convivialité, l’intimité et la simplicité sont de mise. Pas de flafla. « Dans le domaine de la recherche sur le bonheur, j’ai au moins une certitude : le meilleur indicateur de notre niveau de bonheur, ce sont nos relations sociales » (Idem, 51).

La gratitude est aussi importante pour reconnaître les petits plaisirs de la vie. Savoir « profiter de la compagnie silencieuse des uns et des autres, en regardant le paysage et en respirant à pleins poumons l’air de la montagne » ou tenir un journal des gratitudes (Idem, 50). Depuis peu, l’expression « merci la vie » est partout sur les médias sociaux. C’est de la gratitude.

L’hygge à l’extérieur de la maison

dinner-2161992_1920

Trois aspects importants lors des sorties : une attitude, une atmosphère et un code vestimentaire décontractés (Idem, 102). Pour qu’un restaurant soit hygge, oubliez les endroits chics où tout le monde doit surveiller ses faits et gestes et où les enfants doivent rester assis le dos droit et les oreilles molles.

Une escapade dans un chalet ou en camping permet d’être en contact avec la nature et de ralentir le rythme. La vie simple, lente et rustique quoi! Ne rien faire d’autre que manger, bavarder, errer sur le bord de l’eau avec les enfants qui font des châteaux de sable est tout à fait hygge.

« Le hygge, c’est être bon envers soi-même – se faire plaisir, s’offrir à soi, et offrir aux autres une pause dans les exigences d’une vie saine » (Idem. 71).

L’hygge au bureau

« Chercher un équilibre sain entre vie professionnelle et vie privée » (51). Les Danois finissent de travailler vers 16h en majorité. Les enfants ne commencent l’école qu’à partir de l’âge de 7 ans. Si vous dites à un Danois que vous travaillez la fin de semaine, il vous regardera de travers car la famille doit prendre le temps de manger et de jouer ensemble tous les soirs et la fin de semaine (Idem, 52).

Les bougies, le gâteau, les décorations, le bois, la nature, le principe d’égalité et la jouissance du confort sont des éléments importants à intégrer au travail (Idem, 151). Si vous avez une entreprise, pensez à tout ce qui pourrait ajouter du confort au bureau. Par exemple, « installer deux canapés pour ceux qui auraient de longs rapports à lire » (Idem, 151), la possibilité d’enlever ses chaussures, prévoir une réunion sans formalité, sortir à l’extérieur pour dîner, se réunir à tous les mois pour parler d’autres choses que de boulot, etc. Le style vestimentaire au bureau demeure décontracté quoiqu’un peu plus chic que le jogging et les bas de laine que l’on prend le soin de laisser à la maison.

Plus d’hygge dans votre vie

Voici quelques idées pour se créer plus d’hygge dans votre vie selon Meik Wiking, auteur du livre « Le livre du hygge – Mieux vivre la méthode danoise » :

  • Lancer une nouvelle tradition pour vous rapprocher des autres : une fête d’été où vous invitez quelques amis, jouer à des jeux de société à tous les 3 mois avec un groupe restreint ou un souper thématique où tout le monde met la main à la pâte ;
  • Se réserver des moments pour cuisiner un plat qui mijote lentement pendant que vous buvez une boisson chaude près de la fenêtre ;
  • En été, prendre une journée pour aller ramasser en groupe des fruits des champs et une fois de retour à la maison, préparez ensemble des confitures. Vous vous souviendrez lors des journées froides d’hiver, quand vous tremperez votre cuillère dans le pot de confiture, de cette expérience ;
  • Écrire un journal des gratitudes. Cela aide à rester positif et à prendre conscience de tout le beau qui passe dans votre vie ;
  • Regarder des photos ;
  • Organiser une nuit à la belle étoile pour regarder le ciel et les étoiles filantes ;
  • Se faire une soirée cinéma à la maison où les amis apportent chacun des friandises ou autres choses à grignoter ;
  • Organiser une randonnée et un pique-nique où chacun amène un plat (vin, friandises, bouchées) ;
  • Aller une journée à la campagne, visiter un jardin ou aller une journée à la ferme ;
  • Voir un film en plein air ;
  • Aller glisser, faire du ski ou marcher en plein air.

L’hygge peut vous permettre de vous sortir d’une situation difficile. Être entouré de ses proches et prendre des moments calmes pour soi sont très bénéfiques. De plus, comme l’hygge prône la simplicité, pratiquer ce style de vie est peu coûteux. Cela nous protège aussi contre le stress. Dans une société qui veut toujours aller de plus en plus vite, cela m’apparait d’autant plus intéressant.

Rénover sa vie ne veut pas nécessairement dire
d’adopter complètement un nouveau style de vie
Mais l’hygge a fait ses preuves
et il m’apparait intéressant de s’en inspirer

 

BIBLIOGRAPHIE

Wiking, Meik. 2017. « Le livre du hygge – Mieux vivre la méthode danoise ». First Editions, 287 p.

Suivez et cliquez j'aime

Une pensée sur “Pour être plus serein : adoptez un style de vie hygge”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × 1 =