Arrête de te créer des histoires dans ta tête

« Nous avons tendance à faire des suppositions sur ce que les autres font ou pensent de nous. Le problème est que nous croyons ensuite qu’elles sont la vérité. Alors, nous leur en voulons. Voilà pourquoi chaque fois qu’on fait des suppositions, on prête des intentions à autrui, on crée des problèmes. Nous interprétons de travers. On ne voit et entend que ce que l’on veut bien voir et entendre. On ne perçoit pas les choses telles qu’elles sont.

Nous avons peur de demander des explications. Toutefois, il vaut toujours mieux poser des questions que de faire des suppositions, parce que celles-ci nous programment à souffrir.

Par exemple, nous supposons généralement que notre partenaire sait ce que nous voulons ; nous croyons donc ne pas avoir besoin de le lui dire. Nous pensons qu’il va faire ce que nous désirons, parce qu’il nous connaît bien. Et s’il ne le fait pas, nous nous sentons blessés et lui reprochons.

Nous supposons que tout le monde voit la vie comme nous la voyons. Toutefois, ce n’est pas le cas. Ainsi, le meilleur moyen de vous empêcher de faire des suppositions est de poser des questions. Si vous ne comprenez pas, demandez. Ayez le courage de poser des questions jusqu’à ce que tout soit aussi clair que possible. En communiquant clairement, toutes vos relations vont changer.

Formulé ainsi, cela semble facile, mais je sais combien c’est difficile à mettre en œuvre car généralement, on fait l’inverse. Toutefois, nous avons tous la capacité de mettre une chose en pratique pour que se développe une nouvelle habitude ».

Source : Don Miguel Ruiz. 2016. « Les quatre accords toltèques ». Chapitre : Le 3e accord – Ne faites pas de suppositions

Suivez et cliquez j'aime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *