Reprogrammation mentale

Les thérapies comportementales l’ont démontré. Une reprogrammation positive de l’esprit, des émotions et des pensées permet de guérir des blessures du passées, mais aussi de développer un état de vigilance lorsque les émotions négatives tentent de refaire surface.

Notez bien, les émotions négatives ne disparaissent pas. C’est impossible de les éliminer. Nous vivons tous des moments ou périodes plus difficiles, c’est normal. Toutefois, mettre une distance envers nos pensées devient primordial lorsque ces dernières nous mènent la vie dure.

Les bienfaits de la méditation ne sont plus à prouver. Si toutefois cette pratique ne vous revient pas, vous pouvez essayer de vous distancer de vos pensées grâce à un petit jeu de rôle. Imaginez que vous êtes une scientifique qui observe ce qui se passe dans votre tête. Vous observez, constatez les faits sans honte, ni ressentiment car ce ne sont que des pensées ou des émotions. Vous pouvez les noter, tentez de leur donner une forme, une couleur, une odeur, de les situer dans votre corps, etc.
Par exemple : « Voilà! Un sentiment de colère qui monte. Elle est rouge et elle brûle comme du feu. Elle a la forme d’une boule explosive et elle est située dans le haut du ventre. Elle sent la fumée.»
Ça semble peut-être un peu anodin, mais cet exercice permet de vous distancer de vos émotions et à la longue, être moins envahie par eux et mieux les maîtriser.

« Le travail sur nos pensées et nos croyances est un élément essentiel dans la construction d’une vie heureuse ».

«Développer des pensées positives tout en éliminant nos vieilles croyances négatives est nécessaire. Les personnes que l’on appellent « optimistes » envisagent l’avenir avec confiance et ainsi, attirent en quelque sorte à eux davantage d’événements ou de rencontres positives que les pessimistes. Elles bénéficient aussi d’une meilleure santé, sont huit fois moins sujettes à la dépression et jouissent d’une meilleure espérance de vie. L’optimiste envisage une solution alors que le pessimiste reste convaincu qu’il n’y en a pas ou que la situation critique va perdurer. »

Devenir un peu plus optimiste, voilà un beau défi. 🌞🌞

Frédéric Lenoir dans Le bonheur, un voyage philosophique, Le livre de poche, p. 95 à 101.

Suivez et cliquez j'aime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *